Je vous partages un projet cool « Tournée Locale » qui est un système de vente de produits locaux en circuits courts.
Le projet

Le concept

La Tournée Locale est un système de drive de produits locaux en Nord-Isère (pour le moment). Grâce au site internet, vous commandez vos courses en ligne et venez ensuite les chercher en soirée à l’un des po­ints de livraison : L’Isle d’Abeau centre village, 3 Vallons ou Saint Quentin Fallavier sur la place de la mairie ou directement dans votre entreprise si elle est partenaire de la Tournée Locale.

Associés à plus d’une vingtaine de petits producteurs locaux, nous proposons des produits sains, bons pour la santé. Les animaux sont élevés en plein air et sans traitements antibiotiques préventifs ! Le choix des produits et des producteurs est au cœur du concept. On vous assure des produits de très grande qualité et extra frais.

La Tournée Locale passe elle même chercher vos produits directement chez les producteurs et artisans avant de vous les livrer pour assurer la fraîcheur et la qualité des produits !

Valeurs

Une consommation locale
Nous avons choisi de privilégier une production locale et voici toutes les bonnes raisons qui nous ont poussées à faire ce choix :

Proposer une alimentation saine et de saison : les fruits et légumes regorgent de vitamines et de minéraux et c’est bien connu ?plus les aliments sont frais, plus vous bénéficiez de leurs qualités nutritives et plus vous préservez votre santé. En privilégiant les produits locaux, vos produits seront cueillis peu avant de vous être livrés et à pleine maturité, ce qui permet d’avoir des aliments gouteux et généreux !
Maintenir et développer les petites exploitations car elles maintiennent une biodiversité importante et favorisent des méthodes naturelles de cultures. Pour cela nous sélectionnons des exploitations de taille réduite qui pratiquent une agriculture respectueuse de l’environnement.
Créer des emplois qui ont du sens et valoriser le travail des producteurs. La grande distribution privilégie les prix bas, un producteur qui vend sa production aux centrales d’achat est donc souvent contraint de privilégier la quantité au détriment de la qualité et de brader son travail. En France, 25 % des paysans ont un revenu inférieur au RMI, 40 % disposent de moins du Smic pour vivre. Alors que simultanément, les marges de la grande distribution ne cessent d’augmenter. Pour éviter cela nous ne tirons pas les prix des producteurs vers le bas, ils peuvent ainsi être rémunérés justement pour leur travail.
Réduire les distances parcourues par les aliments. En faisant vos courses au supermarché, vous pouvez trouver quelques produits locaux, des produits Français ou Européens mais énormément sont fabriqués ou conditionnés sur un autre continent. Certains aliments peuvent parcourir des milliers de kilomètres avant de finir dans votre assiette alors qu’on pourrait les trouver localement ! Le transport de marchandises provoque un grand nombre de nuisances environnementales : pollution, bruit, constructions d’infrastructures… Nous proposons toujours des produits qui sont issus du travail d’un producteur ou artisan local (même si certains denrées sont forcément importées comme le café ou le cacao). Par ailleurs, les produits locaux présentent généralement moins d’emballages, l’économie en cartons et plastiques n’est pas négligeable.
Participer à une amélioration des conditions alimentaires des populations dans les grands pays exportateurs : dans certains pays, la production prévue à l’exportation mobilise la quasi totalité des réserves en eau. Les paysans locaux sont ainsi en partie privés d’eau pour leurs cultures et la population privée des denrées car elles sont destinées à l’exportation. Elle ne bénéficie pas non plus la plupart du temps des devises ainsi générées. Dans d’autres pays, cette course au profit de masse se traduit par des expropriations illégales de paysans chassés de leurs terres et allant grossir le rang des déshérités des villes, ou bien par des déforestations pour planter du soja et du maïs OGM destinés au bétail « occidental » (au Brésil et en Argentine).
Plus d’un milliard de personnes dans le monde sont sous-alimentées et 70 % d’entre elles sont des paysans (source : FAO).

Vrac

A terme, nous souhaitons proposer toute la gamme de produits en vrac ou dans des conditionnements entièrement recyclables. Chaque français produit en moyenne 590 kg de déchets par an qui sont pour la plupart enfouis ou brûlés, ce qui engendre des pollutions sur les sols, l’air et les océans. Il est grand temps de limiter la production d’emballages qui en plus de produire des déchets, nécessitent beaucoup de ressources à leur fabrication. Mais on va déjà se faire la main avant de se lancer le défi, nous vous remercions pour votre patience !

Transparence

Un des objectif principal est également d’encourager chacun à se poser des questions sur l’origine des produits qu’il consomme : où sont-ils faits, comment sont-ils faits, à qui je donne mon argent, qu’est ce qu’il en fait …
Pour nous, la transparence, c’est expliquer comment nos producteurs produisent, avec quels ingrédients, de quelle façon et pourquoi. C’est également présenter les projets des producteurs, leur avancement et leurs objectifs pour ré-intégrer les consommateurs dans la démarche de l’achat afin qu’ils ne soient plus simplement des spectateurs mais des acteurs avertis.

 

L’équipe

Diane Gomez

26 ans, originaire de Montcarra dans l’Isère. Après des études en informatiques et 5 ans de freelance, je lance mon concept de drive local !
En effet, bien que mon travail de développeur web me plaise, je souhaitais avoir une activité qui ait plus de sens pour moi et un impact positif sur ma région et la planète. J’ai donc ouvert une Ruche qui Dit Oui à l’Isle d’Abeau en avril 2017 et, encouragée par l’enthousiasme de mes abeilles et la passion des producteurs, j’ai décidé de me lancer à temps plein dans l’activité de vente de produits locaux. J’ai rencontré des producteurs passionnés, qui travaillent dur pour obtenir de beaux produits et je veux pouvoir donner la possibilité à plus de gens de les consommer au quotidien.

Loreleï Ancel

25 ans, originaire de Chambéry. Après des études dans la communication, j’ai longtemps cherché ma voie. Je souhaitais pouvoir trouver une activité qui mêle des valeurs comme le respect mutuel et la volonté d’avancer ensemble vers un plus bel avenir. Et cette activité, c’est la Tournée Locale.
Avec Diane, on ne va pas juste vous permettre de mieux manger, mais on fera tout pour que nos différents points de rendez-vous soient des lieux de plaisir partagés.

D’ailleurs, si vous souhaiter goûter les merveilles qu’elle a déniché dans son petit coin, elle organise un apéro le 4 juillet au soir à la Cordée République, bière et saucisson vont couler à flots alors réservez votre soirée !

Ceci dit, pour mon projet elle a besoin d’un peu d’argent pour débloquer un crédit à la banque, donc elles ont monté un financement participatif 🙂

Si vous avez envie de me donner un petit coup de pouce, elle serait la plus heureuse du monde

aider le projet

Et elle serait également comblée si vous partagez l’info sur les réseaux depuis notre page Facebook

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *