Ces dernières années, le lancement de ce projet aura mis du temps et pour cause le changement de mode de vie aura été nécessaire pour commencer l’aventure. En effet, avoir une bonne idée ne suffit pas car il faut un peu de trésorerie. Mais partager l’histoire avec les banques avec un gros sourire et un enthousiasme débordant n’est pas très efficace. Mais ce ne sont pas les seules embuches au problème. Je vais vous partager les raisons de ma situation et ce que je prévois de réaliser cette année 2019. Considérer cela comme mes bonnes résolutions pour cette nouvelle saison.

1. Trouver un financement à mon projet

Je n’ai pas connu une belle histoire d’amour avec les Banques. Je ne vais m’étendre sur ce sujet mais pour résumer: soit les banques ne sont pas séduites par ce genre de projet ou je suis un peu trop mauvais à les convaincre. Ce n’est pas grave, je vais trouver d’autre solution ou je m’autofinancerais.

2. Adapter son agenda pour mieux lancer ses idées

Entre 2017 et 2018, mes interventions dans différents établissements de formation étaient très enrichissantes mais le placement des petits créneaux horaires n’étaient pas très pratique pour l’élaboration de projet hors de la ville. Car mes prestations me sollicitaient du temps avant, pendant et même après. Et j’avais besoin de zoner hors de Lyon mais avec les risques de bouchons liés avec la circulation. J’ai préféré trouver une nouvelle organisation à mon mode de travail.

3. Présenter une belle histoire

Depuis le début de ce projet les idées ont mué, entre les souhaits de départ et les objectifs à venir. Le projet Creative Truck doit clarifier sa vision. L’ambition de faire circuler un camion dans les territoires ruraux reste d’actualité mais les initiatives sur le terrain vont être plus précises. Ce fabuleux véhicule transportera bien du café avec de la bonne humeur. Des minis ateliers seront bien imaginés pour les grands et même les petits. Des animations seront concoctées pour les collectivités et des formations disponibles pour les entreprises.

4. Arrêter de tout réparer car je ne suis vraiment pas un mécano

J’ai tenté en vain de restaurer le dernier camion pendant des mois. Je pense qu’il est nécessaire de penser de l’avant et je suis en train de chercher son remplaçant : un fourgon de 6 places. Eh bah je cherche encore mais si vous avez des pistes je suis preneur.

5. Lancer un café solidaire

Pour permettre aux collectivités ou les villages les plus démunis financièrement et de voir circuler notre camion. Nous avons imaginé un café solidaire qui serait financer par des contributeurs et celui-ci aura dans son pack : un café + une photo du jour + le pouvoir de choisir une destination où il pourrait envoyer ce café suspendu. Une fois la cagnotte atteinte pour réaliser une intervention. Un vote sera réalisé avec tous les mécènes. Voilà un Brief du projet.

6. Une classroom mobile pour être encore plus présent dans les campagnes

Une bonne classe numérique doit se munir d’équipements pour qu’une formation puisse voir le jour. Notre idée serait d’équiper notre camion du minimum vital soit quelques ordinateurs et des logiciels pour effectuer une intervention sur place et dans les meilleures conditions.

7. Concevoir des ateliers pour tous les publiques

Et puis l’idée c’est que ces animations soient accessibles à tous les publiques !

8. Conclusion

Nous avons un gros boulot !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *